Les batailles de JD en miniatures

31 janvier 2016

Marignan 13 & 14 Septembre 1515

 

 

Marignan

13 & 14 septembre 1515

 

Résumé des épisodes précédents : Charles VIII commence les guerres d'Italie (1494-1559) avec beaucoup de succès grâce a une armée moderne et efficace, a un état en ordre et a une solide alliance avec le duché de Milan. Son projet est de se rendre maitre du duché de Naples et d'engager une nouvelle croisade contre les turcs.

Il pratique une sorte de "Blitzkrieg" pour l'époque, surtout grâce a son artillerie et en moins de 6 mois atteint Naples faisant fuir le roi Ferdinand II. Néanmoins, ce succès est de courte durée, des conflits entre ses alliés et une occupation du duché de Naples qui se passe mal (maladie, résistance de la population, attaque de l'Espagne en languedoc) l'oblige a se retirer quelques mois plus tard.

Son successeur, Louis XII tentera au cours de 3 campagnes consécutives de restaurer l'autorité française en italie. Sans succès et le 14 septembre 1513, Louis de la tremoille, maréchal de France, sévèrement battu a Novaré par les suisses et assiégé dans Dijon, signe le traité de Dijon ou il abandonne les prétentions Française en Italie et achète le départ des suisses contre 400 000 Ecus. Bien que ne ratifiant pas le traité, Louis XII a perdu l'Italie.

Son successeur François Ier , lui aussi descendant d'une Visconti peut prétendre a l'héritage Milanais. Ainsi, a peine couronné,  il réuni une armée de 60 000 hommes de guerre à Lyon. L’artillerie est l’atout numéro un, c’est la première d’Europe avec 70 pièces de toutes tailles.

Ne pouvant profiter des services des suisses, il investit dans leurs concurrents acharnés, les lansquenets allemands (prés de 40 000 hommes). Par ailleurs, il dispose de la meilleure cavalerie de l'époque, les gendarmes d'ordonnances, commandés par les célèbres chevaliers Bayard et La Palice.

Son but est de reprendre le duché de Milan et de d'assujettir les très riches villes du nord de l'Italie. Il signe des traités avec le roi d'Angleterre, le prince des pays bas Bourguignon (futur Charles Quint) et la république de Venise.

En dépit de l'opposition des suisses et en quelques jours seulement, il lui fait franchir les Alpes au col de Larches. Exploit remarquable pour l'époque avec une telle armée équipée d’une si formidable artillerie. 

Il arrive devant Milan avec toute son armée et tente de négocier avec ses adversaires et en particulier avec les mercenaires suisses qu'il essai d'acheter.

Le roi pense avoir satisfaction sans combattre. Mais brusquement, le 13 septembre, les Milanais au complet sortent de la ville et se dirigent vers l’armée royale qui campe devant les murs non loin d'un petit village nommé Marignan.

Le plus gros de leurs troupes est formé de la meilleure infanterie du monde. Celle des Suisses, qui louent leurs services comme mercenaires.

Ces derniers attaquent les lansquenets qui protègent l'artillerie Française.

 

marignan le 13 a 17h00

 

Les trois carrés de piquiers (7 000 à 8 000 hommes par carré) les font plier mais le roi vient les soutenir par des charges de cavalerie. Les troupes tiennent jusqu'à minuit, puis le combat s'arrête.

Durant la nuit, l'artillerie Française tire sur les feux ou les suisses se réunissent pour bivouaquer provoquant de nouveau de nombreuses pertes.

Au petit matin du 14, le combat reprend.

Les suisses regroupés, chargent le centre Français. 

L'artillerie française commandée par le sénéchal d'Armagnac, protégée derrière des fortifications de campagne, fait des ravages dans les profonds keils suisses. Mais l'aile gauche de l'armée du roi, plus exposée le long de la route de Milan bien que commandée par le duc d'Alençon, fléchit, mais ne cède pas.

Marignan le 14

 

Au petit matin du 14, le combat reprend.

Les suisses regroupés, chargent le centre Français. 

L'artillerie française commandée par le sénéchal d'Armagnac, protégée derrière des fortifications de campagne, fait des ravages dans les profonds keils suisses. Mais l'aile gauche de l'armée du roi, plus exposée le long de la route de Milan bien que commandée par le duc d'Alençon, fléchit, mais ne cède pas.

Malgré tout les pertes s'accumulent dans les rangs suisses.

Au début de l'aprés midi, l'arrivée des premiers renforts vénitiens alliés des Français inquiètes les suisses qui se voient prix a revers.

Les premiers escadrons d'estradiots vénitiens ont finalement raison du moral des Suisses qui, déjà, commençaient leur retrait.

Ils quittent alors le champ de bataille de Marignan, abandonnant 20 000 morts et prisonniers. 

François Ier est fait chevalier sur le champ de bataille par Pierre du Terrail, seigneur de Bayard. Le Milanais est reconquis.

La ligue des princes italiens se défait, les négociations commencent. L'année suivante, à Bologne, le pape Léon X accepte un concordat qui règle les affaires de l’Eglise de France : le roi seul a autorité pour désigner les évêques et les abbés dans son royaume.

La bataille de Marignan, à l'aube du règne de François Ier, est devenue un symbole de la gloire du roi. La défaite des Suisses est un événement, car ceux-ci ont acquis, par leur discipline, une réputation d'invincibilité. Une paix perpétuelle est signée avec ces derniers : ils s'engagent à ne plus servir dans des armées qui feraient la guerre au roi de France. En retour, le roi lève régulièrement des troupes de mercenaires pour ses campagnes militaires. Jamais cette paix ne s'est trouvée rompue.

 

Notre propos a été de rejouer cette bataille avec la regle Fog renaissance et 2 armées adaptées.

 

Donc les suisses arrivent de Milan vers 17h30

Ils se présentent en trois groupes de bataille consécutifs.

P1220001

5 Keils, 2 a l'avant garde, 2 au centre, 1 en arriere.

P1220002

Les Français ce sont retranchés derriere des gabions et on mis en position leur nombreuses artillerie.

P1220003

P1220004

Chez les français, tout le monde n'est pas en position de combat et le roi, ainsi qu'un fort groupe de mercenaires allemands arrivent par la route.

P1220005

Les suisses voyant le dispositif Français, se redeploient de sorte que chaque groupe se trouvent en face d'une partie des Français et s'épaulent mutuellement. 

P1220006

L'arrivé des renforts venitiens est retardée.

P1220007

Le roi décide de déborder par la gauche l'avant garde suisse. Pendant que les lansquenets viennent renforcer le flanc des positions préparées.

P1220009

Les suisses continuent farouchement d'avancé a pleine vitesse sans subir de pertes notables du fait des tirs d'artillerie.

P1220010

P1220011

Les venitiens arrivent ! Beaucoup plus tot que dans la vraie bataille.

P1220012

Le flanc droit des suisses et presque déjà au contact. Leur centre fonce sur le centre français.

P1220014

P1220015

La marche de flanc venitienne.

P1220017

P1220018

P1220019

Ca y est les suisses sont au contact des Mercenaires allemands sur le flanc droit. Et il les dominent rapoidement..!

P1220030

P1220031

Le centre est lui même sous pression et le contact est imminent.

L'aile gauche suisse se voyant tournée par l'arrivé de la marche de flanc décide de tenter sa chance et fonce sur les gendarmes pour emporter la décision.

P1220032

Les venitiens forcent la marche, mais son ralentient par une unité d'arbaletriers legers Suisses.

P1220033

Sur le flanc gauche des suisses, les allemands qui n'étaient pas protégés par des fortifications ont cédé et partent en déroute. Seul restent les gendarmes et le roi, qui tentent une charge de flanc, sans succés notable !

P1220034

Les lansquenets s'enfuient, poursuivient par l'avant garde suisse tout entiere.

P1220035

Ils emportent avec eux, une unité d'arquebusiers.

Le roi reste seul, encerclé par des enfants perdus qui le harcele de tirs d'arquebuses et d'arbalettes.

P1220036

L'avant garde interromp sa poursuite et se retourne contre le centre Français.

P1220038

Les venitiens commencent a presser le suisses sur leur aile droite.

P1220037

Le centre français bien protégé par la ligne de fortifications, tient et occasionne de nombreuses pertes aux suisses.

P1220039

Un des Keils de l'avant garde bien qu'emporté par son élan lors de la poursuite des allemands, se retourne pour prendre le flanc des lansquenets déjà engagés sur leur front.

20160122_221236

20160122_221406

Néanmoins, l'assaut se passe mal pour les Suisses, et, sans doute fatigués par toute ces mouvements, ils dégradent d'un cran ! 

20160122_221950

Sur l'aile gauche des suisses, l'arriere garde a due se mettre en position défensive pour neutraliser l'arrivé des Venitiens qui encerclent progressivement leur armée.

20160122_220453

Subissant de nombreux tirs sans pouvoir bougé, ils dégradent rapidement en subissant des pertes de plus en plus sévéres.

20160122_220501

20160122_220549

Et finissent par craquer ! sur une charge des gendarmes et des elmeti venitiens.

20160122_220957

Pendant ce temps a l'aile droite suisse, le roi et les gendarmes occupent et ralentissent un groupe de piquiers qui manquent au centre.

20160122_222109

20160122_222353

Le centre suisse cede progressivement pendant que les venitiens et les gendarmes se referment sur l'aile gauche suisse en fuite.

20160122_222358

Las l'armée suisse finie par céder et déroute.

20160122_223142

Marignan se finie  bien une victoire française !

 

La partie a duré 2H30, ce qui compte tenu de la taille des armées (+ de 1200 Pts chacune) est assez étonnant.

La marche de flanc est rentrée un peu trop tot à mon gout. Mais bon c'était sur un 11 au dé et il est arrivé !

En tout cas une bien belle bagarre ou j'ai bien cru que les Français allez explosé trés rapidement.

Voila la suite au prochain numéro.

JD

 

Posté par jdfigs à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


06 décembre 2014

Bataille Italo anglaise 1942

Ce soir mes anglais rencontre les italiens de thierry.

Nous jouons selon la regle Flames Of War en 1750 Points.

 

L'armée Italienne de thierry est une tank cie composée de :

1 Hq avec 1 M4/41

2 sections de 4 M14/41

1 section de 2 canons de 90/53

1 batterie de 4 canons de 75/18

1 section compléte de bersaglierie

1 section de 3 chars allemands Marl IV a canons long,

Tous le monde sera vétéran et les 90/53 seront Fearless, alors que tous les autres seront confident.

 

Pour ma part, je joue une cie de reconnaissance composée de :

1 Hq avec deux Marmon Herrington

4 section de reconnaissance avec 3 Marmon herrington chacunes

1 section d'infanterie motorisée complete,

1 section de 4 6pdr portés,

1 section de 3 sherman confident trained

1 batterie de 8 canons de 25pdr (qui vaut 2 sections) avec 1 stuart

1 batterie de 3 canons anti-aerien bofors.

Tout le monde est vétéran, sauf les sherman qui sont trained.

Le scénario retenu par les dés est le Breakthrough,

et de fait, je me retrouve défenseur, ayant une cie mecanisé.

La table que nous avions établie au préalable, comme d'habitude, sans connaitre, ni le détail des armées, ni le scénario, est comme suit :

Je choisis de me déployer dans la diagonale du haut a droite vers le bas a gauche.

Il décide de poser les objectifs dans le carreau en haut a gauche. Il se déploiera donc dans la partie basse droite.

20141205_203120

je décide mettre le maximum de monde à pied.

Ainsi, les 6 pdr portés se retrouvent démontés et embossés dans des positions préparées.

20141205_204318

Mon unique section d'infanterie est étalée en L inversé entre le bas du coté droit et le centre, a cheval entre les deux secteurs.

Mes canons anti chars, sont mélangés avec l'infanterie.

Mes sherman sont cachés derriere la foret de palmier en bas au centre droit.

20141205_204327

Je déploie mon artillerie dans le coin haut gauche protégée par mes anti-aériens.

20141205_204337

20141205_204340

 Vue de mon déploiement depuis les objectifs.

20141205_204406

20141205_204424

Le dé symbolise le centre de la table.

20141205_204433

20141205_204438

De son coté il décide de mettre sur la table toute son armée a l'exception des deux sections de M14/41 qui arriveront donc en renfort dans mon dos.

Il dispose son artillerie et ses gros canons dans le petit espace dont il dispose.

20141205_204934

Tout le monde démarre la partie en position préparée, sans avoir ni bougé, ni tiré.

20141205_204953

20141205_205011

Il déploie ses chars dans sa partie de village afin de soutenir l'attaque de ses bersaglieris.

20141205_205316

20141205_205354

Visiblement son plan est clair, il va mettre la pression sur la mince ligne d'infanterie et de canons AC du mon flanc droit.

20141205_210520

Son déploiement vu de mon artillerie.

20141205_210538

 

 

20141205_210711

1er tour, 

20141205_212518

Il repére mon infanterie du premier coup, mais sa puissance de feu ne parvient pas a déloger mes canons qui se taisent.

Ses gros calibres pilonnent sans plus de succés. Il faut dire qu'il me touche sur des 6 et que je sauvegarde sur des 3 tant que je n'ai ni bougé ni tiré.

20141205_212625

J'ai de la chance, mes renforts rentrent des le premier tour.

20141205_211410

Par ailleurs, mon artillerie cible avec succés son gros 90/53 dans les ruines de la colline et une partie de son infanterie en contrebas.

20141205_212425

Même si je touche, soit il sauve tout son monde, soit je rate mes FP a 5+ avec les 25pdr.

Pour l'instant c'est un duel d'artillerie.

Tour 2

20141205_212509

Premiere perte, bien que n'ayant pas bougé, ses 90/53 à bout portant font des dégats sur mes 6 pdr.

20141205_213042

je réplique et commence a allumer du mon, les chars allemands qui se sont avancés pour participer au bal, se retrouve sous le template et l'un d'entre eux est détruit par un coup direct chanceux, pendant qu'un autre est secoué.

20141205_213947

Le troisieme s'avance pour tenter d'appuyer de ses feux, les tirs des bersaglieris sur l'infanterie et les canons AC.

Mais sans succés ! De plus il reste avancé a la porté de mes 6 pdr survivants. 

20141205_213950

A mon tour les deux 6 pdr ciblent le char et le détruisent, le test de section est raté et les alliés allemands ne participeront plus a la bataille.

20141205_214423

Tour 3 

20141205_214502

Son 90/53, toujours bien vivant, met un terme définitif a la vie de mes deux derniers canons AC, qui se sont dévoilés au tour précédent.

Pendant que son artillerie cible mes renforts qui tentent de rejoindre les objectifs.

20141205_214735

Mes pertes commencent a grimper.

20141205_215044

toujours dans ses trous, il continue son lent travail d'usure.

20141205_215601

20141205_215610

Mes renforts (bien peu puissant) s'acheminent vers les objectifs.

20141205_215623

Mes shermans accompagnent les auto blindés en prevision de l'attaque des M14/41.

20141205_215630

Thierry, reflechit, est ce le moment d'attaqué ? les renforts ne sont toujours pas arrivés mais mes blindés ne sont plus une menace pour son infanterie.

20141205_215942

20141205_220211

Tour 4

20141205_220744

Mes autoblindés sont maintenant en position pour accueillir ses chars.

Mais ils ne sont toujours pas la. Le prochain tour, peut etre.

20141205_220753

Tour 5

20141205_221143

Ca y est les voila.

20141205_221217

4 M 14/41 qui dés leur arrivé, au vu de l'accueil qu'on leur reserve préférent se cacher derriere la foret dans l'attente de l'arriver des bersaglieri et de la section suivante de char, rien n'est encore joué. 

20141205_221229

C'est au tour de mon artillerie d'etre la cible du 90/53 de la colline. et elle perd une piece dans l'aventure.

20141205_221422

De mon coté je finis par détruire le 90/53 qui m'a fait tant de mal jusqu'a présent. Ouf !

.20141205_222603

20141205_222609

 

Une deuxieme section de chars se présente.

20141205_222739

 

.Ses Bersaglieris se lancent !

20141205_222947

Tour 6,

20141205_231109

sa derniere section de chars rentre.

20141205_223113

Il secoue un de mes sherman avec un coup heureux de son artillerie.

20141205_223242

et rentre dans le bois avec ses chars.

20141205_223427

Il lance son infanterie a l'assaut.

20141205_223444

Son artillerie tente le tout pour le tout en reciblant mes shermans.

20141205_223529

Ses deux sections de chars s'enfoncent dans les bois en esperant user suffisament mes autoblindés et gener le tir des shermans en restant cachés tout en menacant l'objectif.

20141205_224703

 

Mes shermans sont décidément mal placés et vont devoir descendre de leur perchoir sans exposer leurs flancs.

20141205_224708

A mon tour, son infanterie qui c'est avanvée ce fait etriller par les tirs d'artillerie et des Mg teams restantes de la Motor cie.

20141205_224648

Une section de Marmon vient apporter son soutien, avec retard a mon infanterie qui voit les bersaglieri déferler sur elle.

20141205_224716

Mes sherman n'arrivent a rien dans le bois et doivent bouger pour être efficace.

20141205_225013

Heureusement que ces tirs ne sont pas non plus trés efficaces et que les mecaniques italiennes souffrent un peu du mauvais traitement arboricole qui leur sont infligées.

20141205_225107

Au tour 7, les bersaglieri passent a l'assaut et chassent mon infanterie du bois.

20141205_225152

Mes pertes augmentent encore, sans être catastrophique.

20141205_225742

Ma section d'automitrailleuses se vengent et balaye ce qui reste des bersaglieri.

20141205_231015

De l'autre coté les marmon herrington, prennent le flanc des M14/41. Pendant que le Stuart de commandement de la batterie d'artillerie couvre le centre du dispositif en attendant que les sherman se placent au bon endroit pour être efficace.

20141205_231021

 

Les shermans se rapprochent d'une position favorable, pendant que l'artillerie pilonne ses chars.

20141205_231033

Mon artillerie cible les M14/41 et inflige des dommages supplémentaires, surtout des chars secoués.

20141205_231127

Il tente de se venger sur une section de Marmon, mais son firepower a 6 l'handicape fortement sur les blindés, ou les troupes enterées.

20141205_231323

les derniers bersaglieri se retranchent dans le bois, ils ne me feront plus de mal.

20141205_231537

Au tour 9, il détruit le Stuart ! et 1 marmon.

20141205_231722

 

Alors que les Fusils AT boys des tourelles des autoblindés crépitent sans faire de dommages.

20141205_232007

20141205_231953.

Au tour 10, mes shermans sont enfin a porté utile et ses chars ont tellement souffert des tirs de l'artillerie et des pannes que cela provoque le coup de grace a son armée et met un terme a la partie.

 

20141205_232521

 Les pauvres M14/41 ne peuvent plus rien esperer sans le support ni des bersaglieri, ni des panzer IV allemands.

20141205_232532

Ce fut une victoire de l'artillerie britannique, plus que du reste de l'armée.

Sacré bataille. Et encore une bonne soirée.

A trés bientot

JD

 

Posté par jdfigs à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 novembre 2014

la guerre des 6 jours premiere bataille

Donc, j'inaugure ce nouveau blog qui sera dédié au rapport de bataille avec une partie sur le theme de la guerre des 6 jours.

On test ce soir le Bouquin "fate of nation" de battlefront.

 

Avec comme opposant une compagnie Blindée israelienne composée de :

1 HQ avec 1 Magach 3

1 section blindée avec 3 Magach 3

1 section blindée avec 3 M51 super sherman

1 section blindée avec 3 Amx 13

1 section mécanisée compléte avec 5 Half track et l'infanterie,

soit 4 platoons, le tout confident vétéran avec des regles spéciales avantageuses, autoloader pour les amx, relance des echecs au tir à longue porté si pas bougé, stormtrooper move, relance du moral de cie ou de section si echec.

Des vétérans trés motivés et bien entrainés, quoi !

 

En face une compagnie blindée jordanienne composée de :

1 Hq avec 2 centurions Mk1

5 sections blindées a 2 centurions Mk1

1 section d'infanterie mécanisée compléte

1 section AA avec 2 M42

1 section d'artillerie avec 3 25 pdr.

Soit 8 platoons, le tout est confident trained, limité par le hen & chicks mais doté de stabilisateur pour les chars et l'infanterie à un bon moral (british bulldogs).

 

Le scénario est fighting withdrawal.

la table est comme ci dessous :

20141128_212159

 

les objectifs israeliens au centre et à ma droite en face et les jordaniens a l'inverse centre et gauche.

La partie demarre par le placement de la moité de nos troupes.

je choisis 3 sections de chars et la section d'infanterie.

20141128_210156

les renforts israeliens :

20141128_210204

20141128_210256

20141128_210348

Bruno choisit de poser sur la table la section de magache 3 et l'infanterie mecanisée.

20141128_210355

Nos infanteries sont placées pour couvrir les objectifs, centrale dans le bois pour les israeliens et a gauche pour les jordaniens.

20141128_210810

20141128_210717

Les magachs occupe le centre du dispositif israelien.

20141128_210425 

Les centurions jordaniens sont répartis de maniere a battre le centre israelien de leurs feux croisés.

A droite, 1 section + le second de cie

20141128_210606

Au centre derriere la maison, 1 section

20141128_211335 

a gauche derriere la dune, a defilement de tourelle, 1 section + le commandant de cie

20141128_210617 

Il joue en premier, j'ai fait deux aussi, mais il a moins de sections que moi.

20141128_210706

les magachs ont le premier feu, qui est efficace. 

20141128_210727

1 centurion détruit derriere la dune et 1 secoué

20141128_210930 

il rate ses stormmove et les centurions répliquent allumant un magash.

20141128_211257

20141128_211343 

tour suivant, il poursuit ses feux et detruit le second centurion de la section centrale

20141128_211549

A mon tour les centurions detruisent un second magach.

20141128_211943

3 éme tour, Les amx 13 rentrent opportunément en renfort au 3éme tour et sur (5/6) arrivent sur son coté gauche.

Ils viennent prendre de flanc ma section de centurion de droite, un peu trop avancée.

Le light tank est rapide !

20141128_212053

20141128_212100

20141128_212159.

Et efficace, 3 centurions detruits...

20141128_212431

La réplique ne se fait pas attendre, et les deux centurions du centre détruisent 2 Amx et secoue le 3éme. Néanmoins, celui-ci réussit  son test de moral et la section d'amx reste sur la table.

20141128_212801

20141128_212909

20141128_212926

En desespoir de cause mon infanterie essaie de menacer l'infanterie adverse. Mais trop tard. 

20141128_212948

4 éme Tour, les shermans font leur apparition, alors que les jordaniens attendent toujours leurs renforts.

La encore un 5 leur permet d'apparaitre opportunément sur mon coté gauche et venir supporté l'amx13 et le dernier magach 3.

20141128_213013

20141128_213021

les deux centurions du centre sont a leur tour mis bailed out (AT16, FP 2+ pour le I Sherman) et le test de moral raté, les fonts fuir et quitter la table.

je n'ai plus qu'une section sur la table et heureusement encore le chef de compagnie, je dois tester.

Mais je réussi le test et entame donc un tour supplémentaire.

20141128_213142

20141128_213225

 

Il ne me reste plus qu'un centurion (le chef de cie) et l'infanterie méca qui se planque derriere une grosse maison.

20141128_213441

 

Les sherman consolident leur position avec un stormmove.

20141128_213825

Au 6éme tours, Deux renforts jordaniens finissent par arriver (avec 3 dés, j'en avais de toute façon au moins 1) !

Je choisis les deux sections de chars restantes.

Mais, ils rentrent l'un sur mon coté droit (1/2), soit au milieu de l'ensemble des forces adverses et l'autre (5/6) a l'extreme gauche de mon déploiment.

20141128_214407

La section de droite ne peut qu'essayer de tirer sur le chef de compagnie israelien au fond de la table, ne pouvant atteindre personne d'autre de la ou ils sont.

20141128_214428 

Ils font feux mais entre le hen & chicks pour les uns et la distance en plus pour les autres, mes tirs sont tous ratés.

20141128_214502 

Le retour de baton ne se fait pas attendre et les deux centurions de la section de droite perissent immediatement.

20141128_214617

20141128_214650

20141128_214753

Suivi d'un test de moral de compagnie raté (je n'ai que deux sections sur la table pour 4 détruites),

Ce qui met fin a la partie.

 

Conclusion :

Il ne faut pas que les jordaniens bougent, ils doivent rester en défense dans des positions si possible avantageuses et attendre l'attaque des israeliens  qui sont trés efficaces.

 

Mais bon, une belle partie quand même !

j'attends la livraison du nouveau book "fate of nation" qui, il me semble, corrige un peu les qualités des jordaniens qui sont vraiment handicapés pas le hen & chicks.

On verra pour une prochaine partie 

A bientot

JD

 

Posté par jdfigs à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,